Assainissement collectif

De mon logement
au milieu naturel

L’eau que j’utilise dans mon logement doit être collectée et traitée avant d’être restituée au milieu naturel afin de préserver l’environnement et la santé publique.

  • LA COLLECTE

Le système de collecte, appelé très souvent « tout à l’égout » à tort, est le réseau de tuyaux permettant la collecte et l’acheminement des eaux usées vers la station d’épuration. Il peut être de type séparatif ou unitaire et être équipé de postes de refoulement lorsque la topographie ne permet pas un écoulement gravitaire des eaux usées jusqu’à la station d’épuration.

  • LE TRAITEMENT

Le système de traitement correspond à l’ensemble des procédés visant à dépolluer l’eau avant son retour dans le milieu naturel, sans pour autant la rendre potable. Le traitement des eaux usées domestiques fait appel à des procédés biologiques reproduisant des phénomènes d'autoépuration existants dans la nature.

Il existe différents types de dispositifs épuratoires déterminés suivant :
• la quantité de pollution à traiter, définie en équivalent-habitant (EH) ;
• les performances épuratoires attendues, en fonction de la sensibilité du milieu récepteur.
Les procédés peuvent être intensifs ou extensifs, à cultures libres ou fixées.

  • LES PRINCIPALES ÉTAPES DE TRAITEMENT

Les phases de traitement peuvent être différentes en fonction des procédés utilisés. On retrouve principalement les étapes suivantes :

Le prétraitement qui consiste à retenir les plus gros déchets (dégrillage), les sables (dessablage), les graisses (déshuilage) et les matières en suspension insolubles par décantation (décantation primaire).
Le traitement secondaire ou traitement biologique qui a pour objectif de dégrader principalement la pollution carbonée et azotée dissoute dans les eaux usées en utilisant l'activité de micro-organismes.
Le traitement des boues générées lors du traitement des eaux usées qui consiste généralement à épaissir les boues pour en diminuer le volume, puis à les stocker avant de les épandre sur des terrains agricoles si la qualité des boues le permet. Ces boues peuvent aussi être utilisées pour l’élaboration de compost ou injectées dans des filières de méthanisation. En dernier recours, elles peuvent être incinérées.